Le résultat du premier tour place notre pays dans une situation historiquement dangereuse.

Jamais les néo-pétainistes n'ont semblé plus proches de remporter une élection présidentielle.

En effet, le maréchal Pétain n'a jamais été élu en 1939, contrairement à Hitler, en 1933.

Si une telle catastrophe devait se produire,

ce serait les pires ennemis de la République qui prendraient le pouvoir.

Ils n'accèderaient pas au pouvoir juste pour montrer l'étendue de leur insondable bêtise,

mais pour faire un maximum de morts en un minimum de temps.

A l'instant vertigineux où nous nous trouvons,

le principal problème des républicains français, c'est que le seul candidat

désormais susceptible de nous éviter de devenir les jouets des obscurantistes s'appelle :

Emmanuel Macron.

Pendant 5 années, notre président a agressé les pauvres et les chômeurs français

pour servir des objectifs manipulateurs, ceux d'un dirigeant néo-libéral.

Ce président, comme les autres avant lui, a prétendu qu'il allait faire baisser le Chômage et la Pauvreté et ces 2 calamités ont augmenté parce qu'en réalité, sa politique fait des pauvres et des chômeurs des marchandises dont les droits sont piétinés.

Cette incapacité à penser en termes rationnels les politiques économiques caractérise les dirigeants néo-libéraux.

Ils préfèrent planifier le Chômage pour mettre les salariés en concurrence et donc les asservir.

Ils prétendent lutter contre le Chômage, mais dans les faits l'augmente.

Ils utilisent les médias gouvernementaux et privés pour calomnier les gauches anticapitalistes.

Les pratiques néo-libérales reposent essentiellement

sur la manipulation des masses les moins politisées.

Les diagnostiques les plus tristes peuvent nous décourager.

Mais pour ceux qui réfléchissent,

le combat pour les valeurs démocratiques est la seule réponse possible.

Et les pires ennemis de la Démocratie ont une représentante :

Madame Le Pen.

Pour nous préserver des héritiers de la France néo-pétainiste, il y a un prix à payer.

Aucun électeur de bon sens n'est pressé de voter Macron,

mais pour éliminer la candidate des racistes, des néo-pétainistes,

il y a un prix à payer.

Voter Macron pour ce 2ème tour,

c'est éviter le risque de guerre civile

qui accompagne inévitablement les obscurantistes.

Les élections législatives des 12 et 19 juin 2022

nous laissent une chance de réussir

ce qui n'a pas été possible pour les présidentielles.

Les échecs, comme les victoires sont provisoires.