Les mobilisations des dernières semaines

se situent clairement à un niveau historique.

Nous sommes encore loin des 9 millions de grévistes de mai 68,

mais le nombre d’opposants est en augmentation,

contrairement à ce que la télévision du pouvoir proclame.

Dès à présent, nous pouvons dire que la propagande de l’UMP a échoué ;

elle n’a pas réussi à faire croire aux français

que le recul de l’âge de la retraite était une fatalité.

Les technocrates de l’information que le pouvoir

tente de faire passer pour des journalistes

avaient pourtant sorti la grosse artillerie pour baratiner l’électorat.

Les éléments sarko-compatibles de la gauche de gouvernement

avaient pourtant bien laissé entendre que de toute façon, «il fallait y passer» ;

pour préserver les retraites bien-sûr ;

pas pour garantir la sérénité des actionnaires, non !

Pour notre bien, pour nos enfants qu’on vous dit !

Rien n’y a fait... les rouges sont de retour !

Bientôt, Parisot, la n°1 du Médef, une sorte de Poutine en jupon,

va nous parler de fin du monde...

c’est dire si l’espoir est de retour !

Voilà la principale leçon que nous devrons tirer de ces grèves

et manifestations de l’automne 2010 :

après ces luttes,

l’opinion s’est retournée contre les manipulateurs.

Les maîtres de la télé/UMP n’ont pas réussi à faire passer la couleuvre.

Même si Sarkozy ne cède pas, ce qui peut toujours arriver,

il aura perdu la bataille de l’opinion.

Et cela, pour l’avenir, c’est essentiel !

Pour la présidentielle de 2012, cela ne pourra que contribuer à sa défaite.

Avec ces grèves, Sarkozy perd chaque jour un peu plus de sa crédibilité,

parce que l’opinion a senti que sa propagande n’a plus la même efficacité qu’en 2007.

Ceux qui se sont essuyé les pieds

sur les valeurs républicaines

vont peut être en payer le prix

et cela justifie amplement tous nos efforts !


pour la manif du mardi 19 octobre :

Bourges, 10h30 Place Séraucourt

Vierzon, 10h30 Forum République

St Amand, 10h30 devant l’Hôpital

St Florent, 10h30 Place de la République

La Guerche, 11h00 Place du Général de Gaulle