Le Scalp18 appelle à voter Front de Gauche

pour l’élection présidentielle de 2012 et les législatives à venir.

Le risque de retrouver le FN au 2ème tour de la présidentielle existe.

Si cela devait arriver, les conséquences seraient moins graves qu’en 2007.

Si le FN avait été présent au 2ème tour de la présidentielle de 2007, la vie politique de notre pays se serait réorganisée autour de l’extrême droite.

En 2012, même si Marine Le Pen parvient au 2ème tour, son parti n’a quasiment aucune chance de gagner cette élection.
En 2002, Jean-Marie Le Pen n’a eu aucun député après avoir été présent au deuxième tour de la présidentielle. Cela a contribué à maintenir la dynastie Le Pen dans les marges de la vie politique de notre République.

En 2012, nous devons tirer les conséquences de 5 années de sarkozisme et de l’orientation de la campagne de François Hollande.

Sarkozy a ruiné notre économie.

Sa conception du progrès économique le conduit à redistribuer les richesses du pays à ses amis milliardaires. Ces personnes, bien que très riches semblent aussi très bêtes, au point de ne pas être capables de comprendre que les profits de demain reposent sur les investissements d’aujourd’hui.
La Recherche est aujourd’hui sinistrée par le manque de financement public.
C’est la compétitivité des produits français qui est compromise pour les décennies à venir, du fait de cette incapacité de Sarkozy à penser les investissements à long terme.

François Hollande a choisi de donner une orientation très droitière à sa campagne.

Il ne prévoit pas de créer plus de 200 000 emplois dans le meilleur des cas.

Grâce aux politiques ultra-libérales, le Chômage coule notre économie.

Notre pays a besoin de la création de plusieurs millions d’emplois...
François Hollande ne prévoit pas d’annuler les suppressions de postes de fonctionnaires commises par Sarkozy.
Il a choisi de faire reposer le succès de son programme sur la quête de la croissance. Cette politique a déjà été menée par Lionel Jospin avec pour résultat un Chômage de masse et une baisse de la compétitivité de notre économie.

Le Front de Gauche représente le meilleur outil de résistance possible à la dictature du fric que la droite a réussi à imposer depuis 2002 à notre pays.

Les dirigeants de l’UMP contrôlent directement ou indirectement quasiment toutes les télévisions qui émettent sur nos territoires.

Pas un seul journal télévisé n’oublie de s’étaler sur les faits divers qui font peur à l’électorat, pour le faire voter à droite.

Ces manipulateurs créent le «sentiment d’insécurité» pour que la peur l’emporte sur la réflexion.
Une analyse à froid pourrait conduire les électeurs à comprendre que, tout de même, il y aurait moins de délinquance et d’incivilités si le gouvernement avait lutté contre le Chômage et la Pauvreté. Rien de tel que des images choquantes pour susciter l’indignation devant une agression plutôt que la recherche des causes politiques de ces violences.

Rémy Pflimlin, président de France Télévision, a été nommé par Sarkozy.

Pour le n°1 de l’UMP, c’est le plus sûr moyen d’éviter toute révélation gênante sur sa gestion du pays.

Aucun risque pour Sarkozy de voir un véritable économiste venir expliquer sur France Télévision que l’UMP planifie le Chômage et la Pauvreté pour faire baisser le coût du travail et surtout pour mettre les salariés à genoux devant leurs patrons !

Au sein des principales télévisions, les prétendus «économistes» autorisés à s’exprimer sur la situation économique sont presque tous vendus aux intérêts de l’UMP.

Reprendre la part des richesses volées aux salariés par cette criminalité politique ne pourra résulter que de luttes difficiles.

Du côté du Front Nazional, Marine Le Pen, se présente comme la Jeanne d’Arc des petits, des pauvres, des humbles.

Pourtant, lors des grèves pour la préservation de nos Retraites, à l’automne 2010, Marine Le Pen a condamné les syndicats responsables, selon elle, du «chaos» qui résultait des revendications des salariés.
Depuis ses origines, le FN a toujours défendu les patrons contre les syndicats.

Marine Le Pen défend la retraite avec 40 annuités, ce qui la place clairement dans le camp des patrons obscurantistes et manipulateurs.

La dirigeante du FN n’a jamais condamné les propos de son père

sur les crimes des nazis que cet admirateur de Pétain a qualifiés à plusieurs reprises de «point de détail».

D’une manière générale, l’extrême droite accuse les immigrés d’être responsables du Chômage ; mais ce ne sont pas les immigrés qui ont dirigé la France depuis 2002 ; ce sont bien des élus de droite qui ont laissé le Chômage augmenter.
Les dirigeants du FN méprisent encore plus les salariés que ceux de l’UMP.
La preuve : ils ne proposent même pas de s’attaquer à l’économie financiarisée.

Ils ne prévoient pas de taxer la spéculation, l’accès aux paradis fiscaux ou les grands rapaces de la finance internationale.

Les ennemis du FN, ce ne sont pas les banquiers qui font payer leur crise à tous les français. Les ennemis du FN, ce sont les immigrés et tous ceux qui ne sont pas prêts à pratiquer une politique du bouc émissaire.

Les héritiers de la France de Pétain n’ont aucune leçon de patriotisme à donner à qui que ce soit.

Pour limiter la capacité de nuisance des obscurantistes, nous devons voter.

Votons pour le Front de Gauche !

C’est par les urnes qu’Hitler est parvenu au pouvoir.
Pétain est arrivé au pouvoir légalement, bien qu’il n’ait pas été élu.
N’oublions pas ces douloureuses leçons de l’Histoire !

Donnons au Front de Gauche la force nécessaire

pour que nos luttes à venir soient les plus efficaces possibles.

C’est la voix de chacun qui rend toutes les résistances possibles !

La résistance aux ultra-libéraux est la première étape indispensable
avant toute reconquête du terrain perdu depuis les 30 dernières années
en matière de justice sociale et de démocratie.