Malgré les agressions, malgré les menaces, malgré le collage d'autocollants identitaires devant le domicile du porte parole du scalp18, cette nuit, malgré le collage massif d'affiches identitaires sur les affiches du scalp18 cette nuit sur la rocade de Bourges, avec au moins un énorme tag néo-fasciste :

le concert antifasciste est maintenu.

Il se déroulera à Vierzon,

à la salle des Forges,

14, rue Eugène Pottier

2ème feu à droite en venant de Bourges, à 30 mètres à droite, de l'intersection en T avec la rue Etienne Marcel ;

pour ceux qui viennent de Salbris, de Romorantin, ou de Châteauroux, il faut traverser Vierzon en direction de Bourges, dépasser la rue la plus commerçante, dépasser la mairie située sur la droite, et à l'intersection, avec feu rouge, de la rue Etienne Marcel avec la rue Eugène Pottier, tourner à gauche, juste après un petit parking, situé naturellement à gauche, sur lequel le stationnement est recommandé.

La programmation sera allégée.

La présence d'au moins 3 groupes est acquise.

Les Brigitte Bop, les Stage Bottles et Hors Contrôle seront avec nous !

Des dispositions ont été prises, en accord avec la Police Nationale, pour neutraliser les malveillances néo-pétainistes.

à 18h00 : débat sur les risques et les causes d'une poussée électorale des néo-fascistes en France

à 20h30 : le concert

Nous remercions la municipalité de Vierzon pour nous avoir exprimé son soutien et sa détermination à ne pas laisser les héritiers de la France de Vichy décider qui a le droit d'organiser ou de ne pas organiser un concert dans notre pays.

C'est facile de faire pression sur le maire d'un petit village, de le menacer, de vandaliser les locaux municipaux de Saint Georges sur Arnon avec des tags néo-fascistes pour ensuite accuser les antifascistes d'avoir fait le coup.

Quel aurait bien pu être l'intérêt des militants antifascistes de commettre de telles dégradations sur les locaux du maire qui les a accueilli ?