Section Carrément Anti Le Pen du Cher

2002

Accueil

Contact

 

Qui sommes nous ?

8 novembre 2002

Le SCALP 18 est une organisation antifasciste soucieuse de s’attaquer aux origines du développement des extrêmes droites autant qu’à leurs conséquences.
Nous rassemblons des libertaires, des communistes libertaires, des marxistes et des réformateurs autour d’une même définition des origines de la montée en puissance des organisations d’extrême droite.
Pour ceux qui auraient un doute, ce n’est évidemment pas la personne de Jean-Marie Le Pen, que nous entendons combattre, mais bien l’organisation d’un clan politique qui réactive les dangers que l’humanité a connus avec le IIIème Reich.

 

Origines du racisme et du fascisme

Le racisme et le fascisme sont les symptômes d’une incapacité à penser rationnellement les questions politiques ; cette incapacité s’additionne fréquemment à une souffrance ou une peur se rapportant à un danger plus ou moins phantasmé, voire au rejet viscéral d’une pensée démocratique mal comprise.

Lire la suite...

 

Révolutions et réformes

Le SCALP18 rassemble des réformateurs et des révolutionnaires.

Lire la suite...

 

Rapport à la gauche plurielle

Nous refusons la rupture avec les partis de l’ex-gauche plurielle, comme la complaisance devant les graves erreurs commises par ceux-ci.
Le gouvernement de Jospin a pratiqué une politique centriste pendant 5 années consécutives ; son bilan ne pouvait donc être que négatif.
La plupart des dirigeants de la gauche refusent toute autocritique sur cette période:
nous pouvons donc craindre que les erreurs du passé ne se renouvellent.

Nous ne pratiquons pas pour autant l’amalgame que font certains entre gauche de gouvernement et droite classique. Il n’y a pas de risque de voir la gauche s’allier ponctuellement avec l’extrême droite, ce qui reste tout à fait possible avec la plupart des élus locaux de droite.
Ce que nous reprochons principalement à la gauche de Mitterrand et de Jospin, c’est le fait d’avoir sciemment conservé un chômage de masse, parce que celui-ci est l’arme la plus efficace pour flexibiliser le monde du travail.

Mettre en concurrence les enfants esclaves du Tiers Monde avec les salariés occidentaux, voilà “l’ouverture libérale” à laquelle nous contraignent certains dirigeants de gauche, si nous prenons en compte les décisions prises, au lieu d’en rester aux discours de campagnes.
Les Verts et le PCF font une grave erreur en acceptant de facto l’essentiel de cette politique.

Sous-financer les Services Publics, pour en dégoûter les usagers et préparer ainsi le terrain des privatisations à venir, cela n’est pas une politique de gauche ! Et pourtant, le gouvernement Jospin a commis cette erreur grave.
Appliquer le Plan Juppé, et privatiser progressivement la Sécurité Sociale, cela n’est pas une politique de gauche.
Donner au FN, l’accès aux médias audiovisuels, pour augmenter ses scores électoraux et ainsi diviser la droite, pour permettre à Mitterrand d’être réélu en 1988 : cela n’est pas acceptable pour des antifascistes.
Les politiques néo-coloniales menées dans le Tiers Monde sont également révélatrices d’une perméabilité idéologique entre une partie de la gauche et la droite.
Alors oui, nous mènerons des luttes avec des militants de la défunte gauche plurielle, mais notre appréciation du bilan de l’action gouvernementale de Jospin demeurera négative.

 

Education

L’éducation doit d’abord être l’éducation à la liberté ; c’est à dire l’apprentissage de la pensée rationnelle et la pratique de choix réalisés le plus consciemment possible.

Lire la suite...

 

solidarité avec toutes les luttes d’émancipation

Nous sommes solidaires (dans la mesure de nos moyens) avec toutes les victimes de l’obscurantisme, sous quelque forme qu’il se présente, ici ou ailleurs. C’est donc très logiquement que nous soutenons les luttes antisexistes, le combat des homosexuels pour l’égalité des droits, les opprimés du Chiappas, d’Amérique Latine des USA, etc...

 

Religions / athéisme

L’athéisme n’est pas une condition nécessaire pour adhérer.
Les convictions religieuses ne peuvent poser problème que lorsqu’elles sont posées comme prioritaires, par rapport à l’exercice de la pensée rationnelle ou à l’éthique démocratique.

 

Ecologie

Les politiques qui ne prennent pas en compte les problèmes environnementaux résultant des progrès réalisés par une science vendue aux multinationales, ces politiques ultralibérales nous montrent que le degré mortel et suicidaire de la bêtise a été atteint.

Lire la suite...

 

la violence et le SCALP18

Le traitement médiatique qui nous a été réservé au lendemain de l’agression dont l’un de nos militants a été victime pendant la nuit du 28 au 29 mai 2003, rend nécessaire une explicitation de ce que nous avons toujours pensé et pratiqué, mais que certains se contentent de nier.

Lire la suite...

 

Modalités adhésion et double appartenance

Il n’y a pas d’adhésion à payer pour adhérer.

Lire la suite...