Sarkozy vient de connaître une défaite historique. Le Thatcher français est tombé !
Pour la première fois de sa vie, il a rendu service à son pays en quittant la présidence.
N’oublions pas que l’UMP fait élire ses candidats avec les caisses noires du patronat obscurantiste, c’est à dire, avec l’argent volé aux salariés, mais aussi, avec l’argent des commissions occultes prélevées dans le cadre de la plupart des contrats d’armement et des prétendues aides au développement, c’est à dire avec de l’argent  provenant de puissances étrangères !
Ces pratiques sont une violation caractérisée des lois républicaines.
Ces crimes justifient l’annulation de la présidentielle de 2007.
Ces crimes justifient la condamnation de ceux qui ont trahi les valeurs et les lois de la République pour se hisser au pouvoir par la ruse.

L’UMP est désavouée par ce vote. Mais prenons garde aux dirigeants de l’UMP !
Dès le soir de leur défaite, Sarkozy, Hortefeux et leurs semblables ont bien compris que leur échec a été acquis de justesse ( 51,64% pour Hollande et 48,36% pour Sarkozy ).
Ces partenaires naturels du Médef ont bien vu que les Législatives pouvaient malgré tout être gagnées par leur parti !

Faudrait pas que Sarkommence...

Nous devons donc rester mobilisés !

Dimanche 10 juin, nous devons donner au Front de Gauche le plus de voix possible.

D’abord, pour que l’UMP soit neutralisée pendant les 5 années à venir.
Mais aussi, pour que François Hollande ne puisse pas se contenter de créer quelques dizaines de milliers d’emplois... alors que notre pays a besoin de plusieurs millions de créations d’emplois de Service Public.
François Hollande a une qualité indéniable : il nous a débarrassés de Sarkozy...
Cela ne peut malheureusement pas suffire pour reconstruire notre économie.
Cela ne suffira pas non plus pour sortir de la misère les pauvres et les chômeurs !

Si nous les laissons faire, François Hollande et ses amis politiques vont nous infliger une politique centriste, vaguement déguisée en politique de gauche.
Bref, du Jospin sans Jospin.
Jospin, notre pays l’a déjà essayé : le résultat a été l’absence de la gauche au 2ème tour de la présidentielle de 2002, ... au profit du FN. Charmant souvenir !

Les principaux dirigeants du PS et d’Europe Ecologie Les Verts considèrent grosso modo que de 1997 à 2002, Jospin a eu raison de privatiser les Services Publics à tour de bras et de laisser le Chômage à un niveau historique.
Chez les centristes, le Chômage est compris comme un outil pour faire baisser le coût du Travail. Et la baisse du coût du Travail est le seul moyen que ces brillants esprits aient trouvé pour «préserver» la compétitivité de «nos» entreprises, notamment à l’exportation... Pour les économistes honnêtes, c’est l’investissement dans la Recherche qui garantit la compétitivité d’une économie.
L’équipe de François Hollande nous prépare une politique qui ne pourra que nous mener à un super 2002 !

Il est donc urgent de renforcer le Front de Gauche !

L’urgence politique, c’est de prendre l’argent là où il est :
chez les grands actionnaires, et spécialement les spéculateurs !
L’urgence, c’est de démystifier les vieux mensonges de la droite :
Non la chute de l’URSS n’a pas placé le capitalisme au rang de système indépassable !
Le Capitalisme, ce n’est pas la fin de l’Histoire, c’est la fin de la Démocratie !
Une société dans laquelle l’humain est à vendre,
c’est une économie de la prostitution généralisée !
Un emploi, c’est un droit et un droit, ce n’est pas à vendre !
Johnny Hallyday, Laurence Parisot, et le baron Seillière peuvent bien fuir la terrible fiscalité française ! Notre économie se remettra sans peine de leurs absences...
La République a besoin de chercheurs et d’enseignants, pas de profiteurs...

Tous les droits des salariés ont été arrachés contre la volonté des vampires du patronat de droite : les congés payés en 1936, la Sécu en 1945, les droits syndicaux, les augmentations de salaires, les diminutions du temps de travail :

à chaque fois, les experts en médiocrité patronale et leurs complices de l’extrême droite ont hurlé à la mort. La fin du progrès économique était arrivé.

Le ciel des économistes allait tomber sur les têtes des syndiqués.

Après chaque progrès, aucun écroulement constaté, à part le niveau de crédibilité des menteurs professionnels...

L’extrême droite a toujours choisi le camp du patronat le plus poussiéreux dans cette lutte éternelle entre le progrès démocratique et la régression politique.
Ce ne sont pourtant pas les immigrés qui tirent les salaires vers le bas :
ce sont bien les patrons les plus égoïstes, spécialement ceux qui votent FN...

Marine Le Pen

Amène Le Pire

Avec l’UMP, l’exploitation des salariés est garantie et le pacte avec le FN toujours possible !
Avec le FN, c’est juste la fin de la République, la France de Pétain qui revient !

Le Pen Jean-Marie a qualifié les crimes des nazis de point de détail à plusieurs reprises et notamment en compagnie de l’ex Waffen SS Franz Xaver Schönhuber, le 5 décembre 1997, à Munich.
Marine Le Pen n’a pas condamné ces propos.
Le Pen Jean-Marie a déclaré en 2005 que l’occupation allemande n’avait pas été "particulièrement inhumaine, même s'il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550 000 kilomètres carrés".
Ces propos n’ont pas été condamnés par sa fille.
Le Pen Jean-Marie a été condamné 18 fois pour des propos racistes.
Il est aujourd’hui président d’honneur du FN.
Le Fn n’est pas compatible avec notre Constitution : il combat le droit du sol pour le remplacer par son contraire : le droit du sang.
Marine Le Pen veut briser la représentativité des syndicats telle qu’elle est définie par l’ordonnance de 1948, pour mettre les salariés à genoux devant leurs patrons.
Le FN et son rejeton le Rassemblement Bleu Marine sont les pires ennemis de la classe ouvrière, mais aussi les pires ennemis de l’Humanité !
Le Front de Gauche, lui ne joue pas la carte de la division entre les salariés d’origine immigrée et les autres d’origine plus ou moins contrôlée.

Le Scalp18 et le Front de Gauche combattent pour tous les salariés quelles que soient leurs origines et la couleur de leur peau.

C’est cela la France !

La seule qui puisse se dire républicaine !