Le bilan du quinquennat de François Hollande est simplement catastrophique.

Hollande nous a fait du Sarkozy sans Sarkozy.

Il a menti sur l'essentiel : la promesse d'affronter la finance exprimée lors du désormais célèbre discours du Bourget.

A part, peut être, Nadine Moranno, tout le monde a compris que François Hollande a délibéremment manipulé les électeurs pour se faire élire.

M. Hollande a dit qu'il ferait baisser le Chômage. Sur ce point également, il a volontairement menti. Au lieu de lutter contre le Chômage, il a imposé la loi El Khomri pour faciliter les licenciements.

Déjà, avant la loi El Khomri, les salariés se faisaient traiter comme des larbins dans la plupart des entreprises.

Il était très facile pour les patrons de licencier abusivement leurs salariés dans la plus complète des impunités ; il leur suffisait de sortir le chéquier pour s'offrir un ou plusieurs licenciements abusifs.

Gràce à M. Hollande, les patrons malhonnêtes peuvent à présent licencier pour des miettes ou sans aucune indemnité à verser à leurs victimes.

Les électeurs du ps ont eu 5 années

pour comprendre que M. Hollande

n'est qu'un manipulateur remarquablement cinique.

Un manipulateur de la pire espèce, puisque sa politique a fait des morts : les pauvres n'ont jamais eu la même espérance de vie que les riches et leur nombre a augmenté avec M. Hollande.

L'association "morts de la rue" reçoit chaque année plusieurs centaines de signalements de morts de sdf et évalue à plus de 2000 le nombre de sdf qui meurent chaque année du fait des multiples privations infligées à ces victimes du mépris des dirigeants du ps et de la droite.

Ce bilan est celui d'une monstrueuse trahison,

celle d'une machine à mentir qui a un nom :

le parti socialiste.

Nous n'avons pas évoqué les morts qui résultent des innombrables pollutions contre lesquelles Messieurs Hollande et Valls n'ont rien entrepris d'un tant soit peu sérieux.

Rien que pour la pollution de l'air, le Ministère reconnait plus de 40 000 morts, par an. Le chiffre réel est à l'évidence largement supérieur.

Ce gouvernement ne peut pas être intéressé à dénoncer la nature criminelle de ses erreurs.

Il ne peut que suggérer que ces chiffres cachent une réalité d'une toute autre ampleur en reconnaissant la nature provisoire de ces estimations.

Dans ces conditions, les primaires de ceux

qui ont participé à cette prétendue politique de gauche

ne sauraient avoir un début de légitimité.

Qui peut raisonnablement se présenter devant les électeurs après avoir maintenu les chômeurs au Chômage, les pauvres dans la Pauvreté, après avoir multiplié les cadeaux fiscaux pour les plus riches, diminuées les indemnités de la Sécurité Sociale, continué à polluer tant et plus, alors que les solutions techniques existent déjà ?

Le scalp18 appelle au boycott de ces primaires du ps.

Voter pour ces dirigeants

c'est recrédibiliser une machine électorale

qui a fait du front national le premier parti de France,

pour affaiblir le parti de Messieurs Sarkozy et Fillion.

Il est temps de siffler la fin de la récréation des ultralibéraux,

qu'ils se prétendent "socialistes" ou "républicains".

Il est temps de mettre un terme à ces politiques

qui permettent au fn de profiter du désespoir des électeurs trahis.

La solution c'est Mélenchon, et avec la France Insoumise,

il n'y a ni flous ni loups.