France télévision traite une fois de plus les attentats de manière à mettre en scène les actions du président et de sa cour.

Hollande utilise les attentats pour imposer son agenda :

- fini le discrédit d'un président qui découvre 1 an avant la fin de son quinquennat que le meilleur moyen pour créer des emplois, c'est d'abaisser encore plus le coût, déjà dérisoire, des licenciements ;

- fini le pathétique ballet des carriéristes qui offrait aux électeurs le spectacle des rivalités entre Macron et Valls, pour décrocher le pompon du dirigeant le plus à droite du gouvernement.

Le changement, c'est maintenant !

Certes, cela a demandé du temps, mais avec les attentats c'est du lourd, çà va marcher ...

Avec 6 mois d'état d'urgence en plus,

les opposants à la loi El Khomri n'ont qu'à bien se tenir !

L'état d'urgence n'a pas empêché les attentats, mais ce n'est pas grave, l'essentiel, c'est que les électeurs croient que les restrictions de libertés puissent accroître leur sécurité.

Une fois de plus, Hollande alimente le vote fn.

Il semble bien que la probable présence du fn au second tour de la présidentielle de 2017, ne soit pas de nature à déplaire à un président qui a pris bonne note des sondages lui prédisant une défaite au second tour, sauf en cas de duel Hollande/ Le Pen.