Les identitaires du Berry ont fait voir leur véritable visage, ce lundi 9 novembre, au monument de la Résistance. 9 individus ont tenté d'agresser les participants au rassemblement antifasciste organisé par la CGT du Cher.

Sans l'intervention des policiers présents sur place, les enfants, les femmes, les personnes âgées et l'ensemble des participants à ce rassemblement auraient été agressés.

Personne ne peut dire avec certitude jusqu'où ces délinquants étaient prêts à aller.

C'est une des raisons pour lesquelles les instructions données à ces policiers ont été d'une coupable complaisance.

Les auteurs de cette tentative d'agression sont connus des services de polices ; leur agressivité est connue de tous ; certains dissimulaient leurs visages.

Ces individus auraient dû être interpellés sur place dès leur présence détectée. Les opinions génocidaires des néo-pétainistes les conduisent irrémédiablement à imposer leurs croyances par la terreur. Ce n'est pas la réflexion des électeurs qui risque d'assurer leur développement électoral.

Aucune fouille n'a été pratiquée sur cette criminalité politique, alors qu'il était clair qu'ils n'étaient pas là pour pique-niquer.

C'est tout naturellement que ces nuisibles sont parti en direction du meeting du fn, après avoir tourné autour du rassemblement pendant 10 minutes.

La complaisance dont ces racistes bénéficient s'explique : la probable présence du fn au second tour des régionales, comme, de la présidentielle de 2017 constitue, pour les dirigeants du PS, la seule possibilité d'être élus ou réélus.

Derrière des apparences sympathiques, François Hollande a choisi le jusqu'au boutisme, dans tous les domaines.

Quand à Marine Le Pen, bien entendu, elle ne connaît pas ces personnes qui collent ses affiches ; il ne faut pas lui demander l'impossible, même avec une éducation aussi exceptionnelle que celle délivrée par son père, elle ne peut pas connaître tout le monde ! Et la pratique de l'agression politique n'est pas la marque de fabrique de son parti. Mais non, ... mais non.

Capture_d_e_cran_2015-11-13_a__19.20.43.png Capture_d_e_cran_2015-11-13_a__19.25.50.png

Les auteurs de la tentative d'agression viennent au contact des antifascistes…