Le FN a clairement profité de ce premier tour.

Le score de 25,25% des suffrages exprimés est le plus haut niveau auquel ce parti soit parvenu.

Ce score aurait été plus élevé, si les néo-pétainistes avaient été en capacité de présenter des candidats sur tous les cantons.

François Hollande laisse à notre pays le résultat de 3 années d'une politique économique de droite. Les "journalistes" de France Télévision ont pourtant instrumentalisé chaque élément de l'actualité pour donner au président une image de rassembleur.

Les attentats des intégristes en janvier ont été exploités pour faire croire à l'existence d'une union nationale complètement illusoire.

Avec ou sans ces attentats, le Chômage et la Pauvreté continuent à détruire la vie de plus de 5 millions de personnes dans notre flamboyante Patrie des Droits de l'Homme.

Les inégalités n'ont jamais été aussi élevées depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le Ministère de l'Intérieur a dissimulé la nature catastrophique des résultats du PS.

Les voix des "alliés" ont opportunément été ajoutées à celles du PS pour préserver les apparences.

Le président et son gouvernement sont donc discrédités.

Le problème de notre pays n'est plus seulement d'éviter que la régression économique et démocratique actuelle ne se poursuive.

La question posée par ce 2ème tour sera bien d'éviter une catastrophe encore plus grave.

Si les néo-pétainistes arrivent au pouvoir dans certains départements, les pauvres et les chômeurs de ces territoires verront leurs situations se dégrader encore plus.

Nous appelons à l'élimination électorale de chaque candidature néo-pétainiste.

Là où le Front de Gauche est en mesure de se maintenir, nous appelons bien sûr à voter prioritairement pour ses candidats, notamment à Vierzon.

Là où le Front de Gauche n'a pu se maintenir, nous appelons à voter PS pour éviter que l'abstention ne profite à la droite ou au FN.

Là où le FN affronte un candidat de l'UMP ou de droite, et en l'absence de tout candidat de gauche, nous appelons à voter pour les candidats de droite ou de l'UMP qui s'opposent au FN.

Le combat contre les héritiers de la France de Vichy n'est pas un combat pour le confort. C'est un combat à mort pour ceux qui construisent rationnellement leurs opinions.

Bien évidemment, ces appels ne peuvent être compris que comme la résultante d'une détermination à limiter autant que possible la capacité de nuisance du FN.

En aucun cas, il ne s'agit d'oublier la proximité idéologique qui lie de nombreux candidats de droite avec le FN.

Un vote d'élimination ne saurait être confondu avec un vote d'adhésion.

C'est à long terme que les stratégies électorales doivent être pensées pour être efficaces.

Derrière ces départementales se profilent les présidentielles de 2017, dont l'importance est décisive dans notre pays.

Aucune voix de gauche ne doit manquer pour diminuer la capacité de nuisance des obscurantistes.

Toute abstention de gauche profite inévitablement aux pires racistes.