Samedi 16 juin 2012, les Identitaires du Berry organisent un concert militant sur notre département ; peut être même à Bourges, à l’Archange Kfé comme le 2 octobre 2010.

Ce qui est certain en revanche, c’est la nature néo-fasciste et raciste de cette action bien plus politique que culturelle. En effet, la programmation musicale n’est pas annoncée puisque les groupes utilisent probablement des paroles qui pourraient être légalement condamnables.

Pour mémoire, le Bloc Identitaire a été créé par les ex-dirigeants d’une organisation néo-nazie interdite : Unité Radicale. Après la tentative d’assassinat de Jacques Chirac par Maxime Brunerie, le 14 juillet 2002, Unité Radicale a été interdite.
Depuis, les identitaires continuent de profiter de toutes les opportunités possibles pour développer l’islamophobie, le racisme et le néo-fascisme.
En 2012, sur le département du Cher, les identitaires ont collé pour le FN.
La suppléante du candidat FN de la 3ème circonscription du Cher était une militante des identitaires du Berry.
En juin 2011, des agressions ont été commises dans le prolongement d’une campagne des identitaires destinée à obtenir par la menace l’annulation d’un festival antifasciste. Une dizaine de membres du public ont été gazés, à Vierzon.
Le maire de Saint Georges sur Arnon, M. Jacques Pallas a été menacé.
En mars 2012, le véhicule du porte parole du Scalp18 a été dégradé avec une croix gammée.
Et mercredi 6 juin, le porte parole du Scalp18 a été agressé à 2 reprises dans une seule nuit par des militants identitaires.
Bien d’autres agressions existent sur notre Région, notamment un véhicule d’un militant antifasciste dégradé récemment à Châteauroux avec une méthodologie qui rappelle celle utilisée à Bourges.
N’oublions pas que des bombages néo-nazis ont été commis sur des locaux municipaux à Saint Georges sur Arnon et à Vierzon juste avant les concerts de la Section Carrément Anti Le Pen du Cher, respectivement en juin 2011 et mars 2012.

Les institutions républicaines tirent leur légitimité de leur capacité à défendre et promouvoir les valeurs républicaines. La préservation des valeurs de Liberté d’Egalité et de Fraternité nécessite un combat permanent. La moindre faiblesse profite aux obscurantistes.
La politique du laisser faire est à l’origine de toutes les régressions démocratiques. Les munichois ont une lourde part de responsabilité dans la défaite de notre pays au début de la seconde guerre mondiale.

Hitler a été élu. Pétain est arrivé au pouvoir légalement. Leurs politiques n’en étaient pas moins condamnables pour autant.

Les agressions à répétition, une culture de la promotion du racisme et du crime contre l’Humanité justifient notre demande d’interdiction de ce concert.

Lorsque les héritiers de la France de Vichy se réunissent pour combattre les valeurs républicaines, nous pouvons dire que l’atteinte à l’ordre public existe.